Eduscol – Former l’esprit critique des élèves

SITE WEB / VIDÉO

Eduscol dédie une page spéciale à l’éducation de l’esprit critique : Former l’esprit critique des élèves (lien)

Eduscol affirme que le « développement de l’esprit critique est au centre de la mission assignée au système éducatif français. Présent dans de nombreux programmes d’enseignement, renforcé par l’attention désormais portée à l’éducation aux médias et à l’information, le travail de formation des élèves au décryptage du réel et à la construction, progressive, d’un esprit éclairé, autonome, et critique est une ambition majeure de l’Ecole.

Préciser ce que l’on entend par « esprit critique » est donc un enjeu central, à l’heure de réflexions nombreuses sur le complotisme, mais plus largement encore, sur les dangers d’embrigadements des consciences de natures variées. Il convient de distinguer alors les attitudes fondamentales qui le caractérise et la manière dont l’esprit critique est mis en œuvre. Le lien entre ces deux aspects est crucial dans l’éducation, puisque ce sont les pratiques qui nourrissent les attitudes ; et que ces attitudes, ainsi nourries et fortifiées, se traduisent plus aisément dans la pratique.« 

La page met ainsi à disposition :

A signaler également sur le site Eduscol, les vidéos et ressources issues d’un séminaire national spécialement dédié à l’éducation de l’esprit critique et adressé aux enseignants et formateurs de tous les niveaux, s’étant tenu au Lycée Montaigne à Paris en 2018. Parmi les intervenants:

Daniel Rouan, directeur de recherches CNRS à l’Observation de Paris, membre de l’Académie des sciences, président de la Fondation La main à la pâte, Dominique Larrouy, maître de conférences à l’université Paul Sabatier Toulouse 3,  Éric Guilyardi, océanographe et climatologue au CNRS, membre de l’Institut Pierre Simon Laplace et auteur principal du 5ème rapport du GIEC.


Pour aller plus loin…

Calling bullshit !

LECTURE / SITE WEB / VIDÉO

Calling bullshit est le titre d’un site web – mais aussi celui d’un cours universitaire de l’Université de Washington et d’un livre – créé par deux professeurs américains : Carl T. Bergstrom et Jevin West. Objectif du site comme du cours et du livre est celui de discuter des études de cas et de tirer des leçons pour outiller notre esprit critique face à l’information – tout particulièrement, mais pas uniquement – en se dotant d’outils propres aux mathématiques (statistiques, probabilités) et aux sciences, mais aussi de la capacité de « lire derrière les lignes ». Le secret consiste à prendre le temps de s’arrêter un instant à s’interroger sur ce que cela signifie vraiment qu’une boisson chocolatée est à 99,9% sans caffeine, ou qu’un algorithme permettrait de reconnaitre l’orientation sexuelle à partir d’une photo du visage, et ensuite à se poser les bonnes questions: combien de caffeine dans du café? Quel genre de données ont été utilisées pour apprendre à l’algorithme en question à reconnaitre des orientations sexuelles? Mais être réflexifs et se poser les bonnes questions ne suffit pas. Les auteurs fournissent alors une série de connaissances nécessaires pour mieux évaluer l’information courante: graphiques, données quantitatives, statistiques. L’information en contient de plus en plus – peut-être parce que ces formes de communication ont un pouvoir persuasif plus élevé, peut-être parce que la quantification est un outil important pour comprendre le monde. En tant que lecteurs, utilisateurs d’Internet, spectateurs, nous ne sommes pas toujours préparés à interpréter correctement ces formats. Le risque est celui de voir nos capacités d’esprit critique réduites face à l’information en circulation.

Merci à Car Bergstrom et à Jevin West pour leur contribution à l’outillage de l’esprit critique !


Pour aller plus loin…